Eglise_st_estephe_4.jpg                                Eglise_St_Esteephe_1.jpg                                   Eglise_st_estephe_3.jpg

                                                     

EGLISE ST ETIENNE DE ST ESTEPHE

                                                 

ST ESTIENNE  fut le premier martyr de la chrétienté, il mourut  lapidé en  l’an 34 .

La construction de L’église ST ESTIENNE de ST ESTEPHE a  débuté à la fin du onzième siècle et au douzième siècle à l’époque de l’art Roman, la Nef en est le témoin bien conservé. A cette époque, la nef n’était pas voutée, mais simplement recouverte d’une charpente. La construction de l’église  s’est poursuivie aux treizième et quatorzième siècle à l’époque de l’art gothique. C’est entre ces deux périodes qu’on a donné à l’édifice  un berceau en maçonnerie afin d’éviter les incendies.

Au seizième siècle, les guerres de religions faisaient rage. Ce fut une époque de grande désolation avec ces pillages d’église dont ST ESTEPHE ne fut pas épargnée. Dans la travée  sous coupole, se trouve une porte donnant accès à un escalier menant au clocher qui, en cas d’attaque, permettait de s’y réfugier  Le chœur de l’église est couvert d’une voûte dite « angevine », les colonnes sont couronnées de chapiteaux gothiques, décorés de feuilles de chêne dont l’église  ST ESTIENNE est le premier exemple.

Dès le milieu du treizième siècle, la décoration de feuilles de chêne deviendra commune. A l’intérieur de l’église se trouve une petite porte, dont la légende dit qu’elle serait la porte des morts. Peut-être faisait-on passer les cercueils par cette petite porte donnant accès directement au cimetière, pendant que les personnes présentes passaient par la grande porte , dite la porte des vivants .

A l’intérieur de l’église, on peut voir également la cuve baptismale, incrustée dans le mur . A l’extérieur, la façade se compose d’un simple mur surmonté d’un pignon. Au dessus de la retombée du pignon, à chaque angle on remarque deux médaillons du seizième siècle, aux têtes énigmatiques  Il pourrait s’agir du soleil au sud et de la lune au nord, mais il n’y a pas de certitude .

Une flèche conique terminée par une croix couronne l’élégante tour du clocher.


Manifestations

rallye_moto.jpg

Visites

 76889 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

 
 
Mentions légales
Ce site est hébergé par :
Ikoula
175/177 rue d'aguesseau, 92100 Boulogne-Billancourt
Contact : 01 84 01 02 50 ou par mail à ikoula@ikoula.com