Inauguration de l’aire de grand passage

 

INAUGURATION DE L’AIRE DE GRAND PASSAGE

 

Discours de Monsieur ROY Gérard, maire de Roullet-Saint-Estèphe lors de l’inauguration le jeudi 16 juillet 2020:

« Madame la Préfète, Monsieur le Président du conseil Départemental, Monsieur le Président du Grandangoulème, Mesdames, Messieurs les élus, Mesdames, Messieurs,

C’est avec plaisir que je vous accueille sur le territoire de la commune, pour marquer l’aboutissement d’un long processus qui a conduit à la réalisation de cette première Aire de Grands Passages pour les Gens du Voyages du Département.

Il est vrai que les gens du voyage et la commune de Roullet St Estèphe, c’est une longue histoire de plusieurs décennies, avec des séjours parfois acceptés, des séjours parfois tolérés, mais aussi des séjours subis et là je veux parler des occupations illicites du domaine public.

Je rappellerai que depuis 2014, date début de ma première mandature, tout séjour non accepté a été accompagné d’une plainte en gendarmerie, et d’une signalisation aux autorités de l’Etat. Cette position de fermeté, revendiquée, avait non seulement pour but de faire respecter les règles de la République, mais aussi de faire évoluer la situation du Département et de la rendre conforme à la législation en vigueur pour ne plus avoir à gérer ces occupations illicites.

Il nous a fallu de la persévérance  pour faire comprendre cette position auprès des différentes communautés des gens du voyage, mais  aussi faire prendre conscience aux autres collectivités que l’accueil des gens du voyage, n’était pas de la seule responsabilité de la commune de Roullet St Estèphe.

Cette situation ambiguë et non légale, de par sa durée, avait aussi pour corollaire de tendre les relations avec la population, d’accroître la défiance, et présentait le risque avéré, d’avoir un jour, à faire face à une situation de crise ou plus tragique.

La commune, s’est alors heurtée au manque de solidarité des autres communes et à la volonté de l’Etat d’implanter cette aire de Grands Passages sur un terrain proche d’ici, plus propice au développements d’activités économiques qu’à la réalisation d’une aire de grands passages pour les gens du voyage, site qui recueillait par ailleurs, une forte opposition de la commune mais aussi des gens du voyage eux-mêmes.

Face à cette situation de blocage, et Mme la Préfète, en accord avec un de vos prédécesseurs, je me suis résolu à trouver un autre terrain qui puisse être acceptable et être le meilleur compromis possible. C’est donc cette ancienne carrière Lafarge qui appartenait à la société SCOTPA, sur laquelle nous sommes, qui après de multiples études et vérifications préalables, a reçu l’assentiment de tous.

 J’estime que la commune, face à une situation entrain de devenir ingérable, a joué son rôle et j’assume pleinement d’avoir accompagné cette 1ère phase de projet d’aire de grands passages dans un souci d4apaisement, de solidarité et de volonté de rentrer dans le cadre juridique imposé par la loi.

Ceci dit, il restait un point important et non des moindres à régler, le financement de l’aménagement de cette aire, ainsi que la gestion de la période transitoire avec des autorisations temporaires sur d’autres communes, la solidarité ne devant pas être à sens unique.

Pour faire court, après quelques vérifications d’ordre juridique, l’agglomération a pris la compétence «  accueil des gens du voyage ». Je reconnais alors, et j’en remercie son Président, que le dossier financement a été pris à bras le corps et le projet a été rapidement mis sur les rails.

Néanmoins, il ne faut pas sous estimer quelques craintes des habitants de proximité par rapport à l’impact induit par la réalisation de cette aire d’accueil. Aussi convient – il de rétablir un climat de confiance dans les relations avec des communautés aux modes de vie certes respectables mais différents de celles d’un monde rural.

Alors pour que cette Aire de Grands passages soit un succès et réponde pleinement aux attentes de tous,  plusieurs facteurs de succès doivent l’accompagner:

                        Le civisme des communautés, familles et accompagnateurs qui séjourneront sur cette aire,

                        La diligence du syndicat mixte en charge de la gestion de cet équipement,

                        La solidarité des autres communes de GrandAngoulème pour l’accueil des enfants scolarisés. Une convention sous l’égide de l’Education  Nationale et de la Préfecture est d’ailleurs en phase de finalisation à cet effet.

                        Cette répartition scolaire est un préalable pour assurer la meilleure mixité sociale et l’acceptabilité des autres familles de la commune.

            En conclusion:

                        La commune a pris ses responsabilités en proposant un terrain acceptable et constituant le meilleur compromis,

                        L’agglomération a pris ses responsabilités  en termes de financement et de conduite de projet,

            Je compte donc sur l’Etat pour :

Faire respecter la loi chaque fois qu’il sera nécessaire, il en va de notre crédibilité d’élus, de la pérennité de l’esprit de confiance qui nous anime, qu’il ne faut pas sous estimer notamment dans le cadre de la conduite de futurs projets dont l’acceptabilité par la population serait difficile. Pour illustrer ces propos, je songe bien sûr à d’éventuelles nouvelles occupations illicites, mais aussi  à une seconde aire de grands passages sur l’agglomération de Grand Cognac, prévue au plan départemental et dont le besoin est tout aussi urgent.

Je terminerai en espérant que cette Aire de Grands Passages, qui nous met en conformité avec la loi, corresponde surtout aux attentes des gens du voyage, et que les communautés qui y seront accueillies y trouveront les facteurs d’acceptabilité et de confiance en lien avec la population, bien sûr de la commune mais aussi des communes avoisinantes.

            Merci de votre attention »

 

                                                                                                                                                                                            Gérard ROY

                                                                                                                                                                                 Maire de Roullet – St Estèphe


Partager :
  • imprimer
  • mail